un film avec

vlcsnap-2253671

avec

L’idée du projet s’est développée jour après jour, pendant de nombreuses années, dans un espace de dialogue continu avec la philosophie de Deleuze qui a sans aucun doute joué un rôle décisif dans notre style de vie et nos choix « professionnels » (ou, plutôt, non-professionels) dans le domaine de la recherche interdisciplinaire, l’écriture, les arts visuels, la didactique expérimentale, la vidéo, la musique.

Mais plus spécifiquement, le désir de réaliser « Facs of Life » est né en réaction presque viscérale après avoir vu les leçons tenues par Deleuze en 1975-76 (et souvent par Guattari, et bien-sûr par des étudiants) à Vincennes, filmées par Marielle Burkhalter avec des autres étudiants, que la chaîne italienne RAI 3 et FUORI ORARIO ont transmises la nuit il y a deux ans. La fascination dangereuse  de ces images de l’université de Vincennes – et pour nous qui ne l’avons pas vécue, le danger constant d’en faire des fantasmes/fétiches – évoque un microcosme où les codes institutionnels, les relations de pouvoir et les modalités de transmission « normales » ont eté suspendues ou du moins déstabilisées.

Les questions et les concepts formulés par Deleuze pendant ces leçons font partie d’un « devenir » qui se confronte avec un « dehors » (luttes ouvrières, revendications sociales et politiques de l’époque, exigences matérielles des étudiants/salariés) dont l’atmosphère (la présence très forte des corps, l’enchevêtrement des comportements, attitudes et affects produits par un moment particulier de l’histoire) imprègne la salle. On ressent un mélange très special entre urgence et lenteur, accelerations et ralentissements, silences et hésitations.

Un élément important qui constitue cet espace, c’est la caméra vidéo et l’expérimentation de « filmer la philosophie » – plus que les philosophes, comme plusieurs documentaristes font actuellement. En donnant un outil de contrôle presque panoptique aux étudiants (une sorte de surveillance renversée), la caméra vidéo s’accorde plutôt bien avec le caractère « impersonnel » de la pensée deleuzienne : son regard, loin d’être subjectif ou localisé, représente une forme d’énonciation mobile, « quelconque », déterritorialisée et collective. Mais comment filmer la philosophie ? Qu’est-ce qu’on filme exactement ? Qu’est-ce que cette rencontre fait émerger ?

Un autre aspect fondamental de ces prises de vue est leur état de « relique » ou d’objet « partiel », presque érotique, témoignage de l’atmosphère d’une époque disparue (les années 70 et, avec leur esprit, les bâtiments de Vincennes mêmes) mais témoignage aussi de notre relation fétichiste avec une période historique que nous avons toujours considérée – dans notre formation comme dans notre quotidien – comme une époque plus ouverte et d’une effervescence politique parfois révolutionnaire. Donc, les images des leçons de Vincennes ouvrent une distance profonde entre l’événement et ses développements, une vacuité qui pour nous est aussi un espace du désir qui devient le terrain de recherche de la première partie de notre projet. En les regardant, on ne peut éviter de penser aux trajectoires possibles de la « flèche » de Deleuze et à son passage progressif de la salle de cours à la vie « en dehors » de l’université, à la vie quotidienne – passée et actuelle – de ceux qui ont reçu directement sa « blessure ».

C’est comme ça que nous avons decidé de venir à Paris. Nous y avons cherché les anciens étudiants qui apparaissaient dans les vidéos et avons commencé à mener une étrange investigation à partir des photos que nous avons prises des images floues sur un écran TV trouvé dans la poubelle. Le résultat ressemble à la fois à un polar, à la fois un dispositif d’agents secrets et de fantômes dans lequel il est très difficile de dire qui sont les revenants, nous ou eux, ou les deux.

Par conséquent les vidéos d’archives sont devenues pour nous comme des « rushes » d’un film post Nouvelle Vague qui n’existe pas ou pas encore. Il y a des rushes qui circulent autour d’un centre vide (le film fantôme). On est en train de créer un film à spirale, un tourbillon dont le centre part de ces rushes pour se projeter vers un au-dehors au travers des trajectoires singulières des mêmes « personnages », plus de 30 ans plus tard.

Donc, ce qu’on fait avec les étudiants de Deleuze que nous avons trouvés, il n’est pas une reconstruction historique ou une évocation de souvenirs à partir des points de vue et des subjectivités « stables », capable de mettre en ordre le tourbillon des évenements qui ont marqué si profondément leur passé. C’est plutôt d’établir un processus de resubjectivisation mis en acte par nos rencontres, par des folies à trois en devinir. Nous traçons des cartographies partielles par lesquelles nous cherchons à fabriquer des retournelles collectives complexes et articulées, des machines de resistance et de joie.

Parallèlement à la question de la transmission (synchronique et diachronique), nous nous interrogeons également sur l’effet de la pensée de Deleuze au présent, sur une génération d’étudiants (de la « deuxième » Paris 8, à St-Denis) qui a été et est encore impliquée dans une série de réformes et de changements qui ont transformé non seulement la structure de l’université et son rôle dans la société mais aussi la matrice qui façonne leurs micropolitiques de vie et leurs perspectives futures, la «modernité liquide » qui reterritorialise de nombreux éléments de la boîte à outils conceptuelle deleuzienne.

Notre approche en réalisant « Facs of Life » se situe dans un « intermezzo » entre le documentaire, l’art-vidéo, l’essai, le témoignage, la musique, le bruit, la poésie, la fiction. Nous traitons image/son/texte indépendamment, afin de multiplier les lignes de narration, d’affect et de sens.

FID-Marseille 2009 (world premiere of Facs of Life)


0 Responses to “:: un film avec ::”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




::: NOW/HERE :::

décembre 2016
L M M J V S D
« Juin    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

::: Rhizome Stats :::

  • 39,990 hits

%d blogueurs aiment cette page :